Street-art : Le mur d’un quartier ouvrier devient une oeuvre d’art

Alaune-100pression

Le cabinet d’architectes Atelier Pellegrino a fait appel des street-artistes pour décorer un grand mur autour d’un nouveau lotissement pour le compte d’Ataraxia.

Achevé cette semaine, le mur se trouve à proximité de Nantes et rend hommage aux ouvriers de Chantenay. Le brief d’origine, laissant au collectif nantais 100pression, le choix d’aborder un thème libre, c’est le côté historique du lieu qui a orienté l’axe créatif. Ancienne conserverie « La Marseillaise », le mur inscrit un mouvement artistique actuel dans le quartier ouvrier de Chantenay.

L’Edito du Fauteuil a eu le plaisir d’échanger avec Smoka, l’un des artistes, sur la genèse du projet.

Quel est votre avis sur l’association du graff avec l’activité de promoteur immobilier ?

« Cette question ne s’est pas vraiment posée car il s’agit là d’une décoration murale, peinte en partie à la bombe aérosol, mais assez éloignée du graffiti classique. Nous cherchons à diversifier nos pratiques en créant des œuvres riches de nos styles et expériences individuelles. Ainsi sur ce mur ne figurent aucun lettrage ou code classique du graffiti, nous préférons donc parler d’œuvre murale.

Mais pour nous, en tant qu’artistes, c’est plutôt une bonne chose que les architectes tentent d’intégrer dès la conception de leurs projets des fresques murales. Cela nous permet de travailler des murs vierges  aux formats intéressants, et de penser en amont à la place et au sens donné à l’œuvre dans son environnement »

Un beau travail de 100pression à découvrir très rapidement

Mur-chantenay-100pression-le-fauteuil Fresque-chantenay-mur-fauteuil-100pression Ouvriers-chantenay-100pression-mur-le-fauteuil Artiste-chantenay-100pression-mur-le-fauteuil

 




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre